Le Gouffre de l’Œil Doux

Gouffre de l'Oeil Doux - Saint Pierre la Mer

Près de Saint-Pierre-la-Mer, telle une émeraude sertie de hautes falaises, le gouffre de l’Œil Doux se dévoile comme un trésor au cœur des pinèdes.

Département : Aude (11)
Direction : Saint-Pierre la Mer – Commune de Fleury d’Aude
Départ : parking du gouffre de l’Œil Doux
Situer sur la carte

La Méditerranée regorge de petits secrets, sans quoi nous ne pourrions vous les révéler en Occitane Secrète. Le Gouffre de l’Œil Doux est un de ces lieux mystérieux, discrètement caché au nord du massif de la Clape, entre Saint-Pierre la Mer et Fleury d’Aude. Plus précisément, le site se dissimule sur le domaine de l’Oustalet, propriété du Conservatoire du Littoral qui abrite également un ancien mas languedocien réaménagé en mini-ferme et poney-club, pour le plaisir des promeneurs fort nombreux sur le site. La surprise ici c’est bien la foule qui se presse sur le parking et qui apporte preuve que le gouffre de l’Œil Doux est vraiment la curiosité géologique du coin.

Pour éviter l’affluence, il est préférable d’entamer la balade par la boucle la plus éloignée de l’Œil Doux afin de réserver le clou du spectacle au chemin du retour. Stratagème qui a aussi l’avantage de retrouver le site au moment où la fréquentation s’estompe. Ainsi, dès que l’on emprunte les chemins de traverse s’impose la quiétude des garrigues et le sentiment de retrouver la tranquillité des grands espaces. Les voies empruntées conduisent sur des étendues bordées de thym, de romarin ou de lavandes-papillons qui alternent avec les traversées de vignes et de pinèdes. Cette boucle plaisante, offrant quelques dénivelés, ramène plus tard vers le site principal en passant par la ferme de l’Oustalet. On y croise avec amusement quelques lapins, chèvres, oiseaux de basse-cour et même un bon vieux sanglier surtout occupé par son sommeil.

On parvient alors au gouffre de l’Œil Doux par une voie dominante. La descente vers la « cénote », cette résurgence d’eau saumâtre qui fait toute la particularité du site, s’effectue en empruntant avec prudence un sentier parfois abrupt jalonné de rocailles. On débouche alors au bord du miroir d’eau qui déploie ses reflets d’émeraude au pied de hautes falaises calcaires. L’ensemble est clôturé par un amphithéâtre rocheux où s’accroche en cascades une végétation méditerranéenne touffue. Prudence ici : la baignade est interdite car dangereuse. Après avoir joui de la vue inférieure, le retour vers la voie supérieure des falaises réserve d’autres surprises : la vue est dominante sur le golfe du Lion et le panorama s’étend, par-dessus les garrigues et les étangs, jusqu’au Mont St Clair qui domine Sète à l’est et le sommet du Canigou à l’ouest.

La balade en détail

Altitude min/max : 0m/38m
Longueur balade : 9,5 km
Dénivelé cumulé : 170 m
Durée moyenne : 3 heures
Télécharger le tracé (.gpx)