L’Abbaye Saint-Felix-de-Montceau

Gigean - Abbaye Saint Felix de Monceau

Au-dessus de Gigean, érigée sur un promontoire calcaire dominant la plaine et l’étang de Thau, l’Abbaye Saint-Felix-de-Montceau est le point de départ d’une balade panoramique sur les sentiers de garrigue.

Département : Hérault (34)
Direction : Gigean
Départ : parking de l’Abbaye
Situer sur la carte

Abbaye Saint Felix de Monceau - Gigean

Il est en Méditerranée des ambiances qui ne se décrivent pas mais qui se vivent. Lorsque montent dans l’air les odeurs des thyms de garrigue et que la chaleur du soleil les accentuent progressivement. Lorsque viennent s’y rajouter les arômes de résine émanant des pins d’Alep et des pins parasols. Lorsque les profonds éclats d’émeraude des feuilles d’arbousiers mêlés à ceux des chênes verts découpent le bleu du ciel. Lorsque les pierres de garrigues blanchissent au soleil et que les cigales accompagnent les concerts de lumière. On ne peut rien en dire si ces scènes n’ont pas été vécues.

De cette ambiance monte une impression de force, où le végétal et le minéral s’accordent pour magnifier le paysage. La pureté de l’air, la tranquillité de la forêt domaniale de la Gardiole tout proche, le vent léger venu de la mer, tout concourt à un mystère et à une harmonie qui a de longue date marqué l’esprit des hommes. Alors ils ont érigé ici, dès le XIIIe siècle, l’Abbaye Saint-Felix-de-Montceau, visible aujourd’hui en état de ruine malgré tout bien entretenue. Le charme est donné d’entrée par la présence de l’édifice et du joli petit jardin qui l’accompagne, dans lequel croissent les herbes médicinales et les lavandes.

La promenade elle-même sur les sentiers de pierres sèches n’est qu’une confirmation du charme contenu dans le paysage méditerranéen. Au détour des boucles surgissent de longues perspectives panoramiques sur l’étang de Thau, sur le Mont Saint Clair qui domine Sète, sur la plaine qui précède Montpelier, sur Balaruc et les villages héraultais. Puis la garrigue et ses combes imposent leurs reliefs dodelinants entre pinèdes et percées buissonnantes. La mer est proche et malgré tout invisible. Le charme du paysage est entier et le souvenir des paysages de Pagnol retrouve ici sa plus parfaite illustration.

retour vers l'annuaire retour vers la liste de balades


Articles similaires