La citadelle de Rocamadour

Rocamadour - Grands sites Occitanie

Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la citadelle de Rocamadour est l’une des étapes majeures du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Exceptionnelle par son architecture et son implantation elle figure également aux catalogues des Grands Sites Nationaux et des Grands sites Midi-Pyrénées.

Département : Lot (46)
Direction : Rocamadour
Départ : parking du Château
Situer sur la carte

Édifiée sur une falaise au cœur du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, la citadelle de Rocamadour domine la vallée de l’Alzou depuis l’époque médiévale. L’origine du nom de Rocamadour est incertaine. L’approche historique le suppose formé sur l’appellation archaïque de Rocamajor, qui désigne un abri sous roche de taille majeure. L’hypothèse est assez logique : les creusements naturels du site servirent d’habitat dès la préhistoire. Dans le récit religieux du XIIe siècle le nom revêt une autre origine : il daterait de 1166, année où fut exhumé de la falaise le corps intact d’un ermite baptisé Amadour. C’est à l’endroit même de la découverte que fut édifiée la Chapelle Notre-Dame qui abrite la célèbre Vierge Noire. La réputation miraculeuse de Rocamadour grandissant durant tout le XIIe siècle, la « citadelle de la Foi » devint un haut lieu de pèlerinage qui compta jusqu’au roi Saint-Louis parmi ses visiteurs.

L’ensemble architectural est suspendu en ciel et terre sur une paroi de 150 mètres de hauteur. Il est étagé sur trois niveaux : le château et ses fortifications qui dominent la falaise, la cité religieuse située à mi-hauteur et la grande rue bordée de maisons médiévales et d’échoppes au niveau inférieur. Cet étagement est hérité de l’organisation sociale du Moyen Âge : noblesse à l’étage supérieur, clergé au centre de la cité et monde laïque au niveau le plus proche de la vallée. Pour desservir cette organisation verticale, deux ascenseurs équipent aujourd’hui le site : l’ascenseur incliné dont la gare supérieure se situe sur le parking du château et l’ascenseur vertical qui navigue entre la rue inférieure et l’entrée du chemin de croix. L’accès à la cité de Rocamadour est exclusivement pédestre. De nombreux parcs de stationnement sont établis tout autour du site, au niveau inférieur comme au niveau supérieur.

La balade dans la citadelle de Rocamadour peut s’effectuer depuis le haut ou depuis le bas. La voie basse emprunte les portes fortifiées du niveau inférieur et débute par la rue centrale bordée de commerces. À l’opposé, le départ depuis le parking du château mène d’abord à la cité religieuse après avoir descendu le chemin de croix. Cette voie offre quelques intérêts paysagers sur la vallée et la citadelle en contrebas. La structure en étages permet de bien distinguer les différentes étapes de la visite. Elle s’avère panoramique en partie supérieure, intimiste au cœur des sanctuaires, animée sur la rue commerçante du palier inférieur. Le complexe religieux est le cœur de la balade et forme l’ensemble architectural le plus spectaculaire. Il se compose d’un palais abbatial, d’une basilique et de sept chapelles. Il est relié à la rue centrale par un escalier monumentale de 216 marches que les pèlerins montaient rituellement à genoux pour faire pénitence. Le style actuel du palais abbatial se distingue du style médiéval environnant par ses formes néo-gothiques et romantiques revisitées au XIXe siècle.

Quelle que soit l’entrée choisie, la balade dans la citadelle de Rocamadour n’est complète qu’à condition d’en parcourir les trois étages. Malgré la déclivité et le dénivelé, le cheminement ne présente aucune difficulté, d’autant qu’il s’accompagne de nombreuses pauses. La fréquentation par contre peut s’avérer assez dense, la citadelle de Rocamadour recevant près d’un million et demi de visiteurs par an. Pour l’anecdote gastronomique, on retiendra que Rocamadour a conféré son nom à un petit fromage de chèvre réputé dont l’appellation d’origine est protégée. Il est possible d’en apprécier les accommodements gastronomiques au restaurant Jehan de Valon qui est la table que nous y recommandons dans notre Occitanie Secrète.

À visiter à proximité de Rocamadour :

La balade dans la citadelle de Rocamadour

Altitude min/max : 170 m/265 m
Longueur balade : 3 km
Dénivelé cumulé : 415 m
Durée moyenne : 3h30 (avec pauses et visites)

Visualiser la trace

Articles similaires