La grotte de Niaux

grotte de Niaux - Ariège

À proximité de Tarascon-sur-Ariège, sous les sommets du Vicdessos, la grotte de Niaux réserve l’une des plongées les plus spectaculaires dans la nuit des temps préhistoriques.

Département : Ariège (09)
Direction : Niaux
Départ : parking de la grotte de Niaux
Situer sur la carte

Terre habitée depuis la nuit des temps, l’Ariège abrite de nombreuses grottes qui furent très tôt fréquentées par les hommes. Au-dessus de Tarascon-sur-Ariège, dans la vallée du Vicdessos, se tient l’une des plus célèbres : la grotte de Niaux. Renommée pour ses peintures pariétales et ses gravures au sol, elle est l’un des rares sites préhistoriques encore ouverts au public. Les conditions de sa visite s’en trouvent assez strictes et la réservation est nécessaire pour y accéder. Située juste au-dessus du village de Niaux, l’accès se fait aisément en voiture. Le site est bien repérable, l’entrée étant ornementée par une monumentale structure métallique conçue par l’architecte Massimiliano Fuksas. Jouant le rôle de signal au-dessus de la vallée, cette architecture spectaculaire est également un promontoire panoramique.

La visite de la grotte de Niaux s’effectue en petits groupes de 20 personnes au maximum pour préserver la conservation des œuvres préhistoriques qui en décorent les parois. Le cheminement intérieur compte 800 m de galeries parcourues à l’aide d’un éclairage portatif. L’état du sol d’origine étant préservé, il est conseillé de s’équiper de chaussures adaptées pour progresser dans un milieu humide et parfois glissant. L’expérience est unique : la plongée dans l’obscurité de la nuit des temps est immédiate. Le chemin emprunté est sensiblement le même que celui sur lequel progressait les premiers hommes. La grotte ayant été fréquentées dès les siècles précédents, de nombreuses inscriptions d’époque récente se découvrent durant le parcours, la plus ancienne étant datée de 1602.

Le cœur de la visite est l’aboutissement au « Salon noir », vaste salle comparable à la nef d’une cathédrale où résonne le moindre murmure. À cet endroit se concentrent la majorité des œuvres pariétales de l’époque magdalénienne. Celles-ci se révèlent à la lueur des torches : bisons, chevaux, bouquetins, cervidés surgissent en silhouettes ocres ou noires dans les faisceaux de lumière. L’émotion est forte face à ces dessins qui gardent toute leur fraîcheur et leur spontanéité malgré leurs 13 000 ans d’âge. L’ambiance intimiste de la visite éveille un sentiment de privilège : celui d’assister à un spectacle d’exception, dans l’une des dernières grottes pariétales où le public est admis. À Niaux, site de contraste où cohabite vue lumineuse sur la vallée du Vicdessos et plongée dans l’obscurité du monde magdalénien, l’émotion est garantie !

Pour réserver : https://sites-touristiques-ariege.oxygeno.fr

Classement de la Grotte de Niaux
○ Grands Sites Midi-Pyrénées


Articles similaires

La réserve nationale d’Orlu

Réserve Naturelle d'Orlu - Ascou - Ax-les-Thermes

À proximité d’Ax-les-Thermes, la réserve nationale d’Orlu offre aux promeneurs l’un des plus beaux conservatoires de la faune et de la flore pyrénéennes.

Département : Ariège (09)
Direction : Ax-les-Thermes
Départ : parking du Fanguil – réserve d’Orlu
Situer sur la carte

La réserve naturelle d’Orlu se situe au-dessus d’Ax-les-Thermes, juste en dessous de la spectaculaire Dent d’Orlu, sommet culminant à 2222 m et dominant la vallée. Passées les Forges d’Orlu établies 3,5 km en contrebas, l’accès s’effectue par le parking du Fanguil. Un torrent, l’Oriège, borde cet endroit. Il vous accompagnera durant toute la balade une fois passé le pont. L’ascension a lieu sur un chemin pastoral qui alterne passages forestiers et traversées de prairies. En Ariège, celles-ci portent le nom de jasses.

La réserve d’Orlu est un milieu pyrénéen protégé d’une exceptionnelle richesse faunistique et paysagère. Chaque virage, chaque percée sur le paysage, sont en mesure de réserver quelques surprises. Tout le long de la balade les occasions de découvrir la flore des Pyrénées et de rencontrer la vie sauvage sont nombreuses. Il est fréquent d’y côtoyer isards, marmottes, gypaètes, vautours, aigle royal, etc. Sur le plan de la flore, l’ascension de dénivelé progressif conduit à traverser les différents étages de végétation montagnarde, typiques des vallées pyrénéennes. La richesse exceptionnelle de ce conservatoire naturel a conduit au classement Natura 2000 de l’ensemble de la réserve.

La Jasse d’en Gaudu, vaste prairie que l’on atteint après environ une heure de balade, est particulièrement attractive. La rencontre avec les marmottes y est immanquable. Et si votre regard est suffisamment aiguisé, vous pourriez apercevoir quelques isards pâturant sur les prairies d’altitude qui dominent le site. Parvenus à cet endroit, vous pouvez pousser plus loin en fond de vallée où se présente un sentier plus étroit et plus abrupt serpentant dans la forêt. Si vous souhaitez prolonger la balade par une véritable randonnée, celui-ci vous conduira au Refuge d’en Beys situé à 1970 m d’altitude.

La balade en détail

Altitude min/max : 1145 m/1500 m
Longueur balade : 12 km
Dénivelé cumulé : 730 m
Durée moyenne : 5 heures

logo randonneurVoir le parcours sur la carte

Articles similaires