Du lac de Saint Ferréol au Roc de l’Aze

lac de saint ferreol - roc de l'aze

Très fréquenté pour la qualité de son site, le lac de Saint Ferréol est aussi le point de départ d’une balade panoramique sur les contreforts de la montagne Noire.

Département : Haute-Garonne / Tarn
Direction : Saint Ferréol
Départ : avenue Paul Riquet
Situer sur la carte

Le lac de Saint Ferréol se situe à cheval sur les territoires du Tarn et de la Haute-Garonne, au pied de la montagne Noire. Les agréments du plan d’eau en font un site très fréquenté. De nombreux hôtels, restaurants et campings assurent tout autour l’accueil et l’animation. Une promenade plaisante est aménagée en périphérie du plan d’eau. Elle permet d’en effectuer le tour sur un parcours boisé bien entretenu. Mais les premiers reliefs de la montagne Noire sont aussi le cadre de balades qui permettent de s’éloigner des zones fréquentées. La montée vers le roc de l’Aze qui culmine à 620 métres au-dessus du lac en est une occasion.

La balade débute en longeant le lac par sa rive est pour rallier une piste qui grimpe vers les crêtes. Le chemin, large et bien tracé, ne pose jamais de difficultés. Il se faufile entre bois de résineux et vastes clairières peuplées de genêts et fougères. Il croise quelques zones habitées très clairsemées et traverse parfois des séquences forestières plus sombres, typiques des sous-bois de la montagne Noire. L’accès à la crête est progressif. Lorsque l’on y parvient le panorama jusqu’à lors occulté par les vallonnements et les forêts dévoile son étendu.

L’intérêt de la balade tient à la fois à son caractère bucolique et à sa vue imprenable sur le Lauragais et les sommets lointains de l’Ariège. On trouvera d’ailleurs sur le parcours une table panoramique permettant de repérer les sites majeurs visibles de l’endroit. Sans difficulté particulière la balade est cependant conséquente en longueur et le retour vers le lac demande un tout petit peu de réserve et d’entraînement. Le parcours final aboutit sur la rive ouest du plan d’eau, au niveau de la longue digue conçue au XVIIe siècle par Pierre-Paul Riquet. De cet endroit, l’option se présente de contourner le lac par l’une ou l’autre rive afin de rallier le point de départ. Quelle que soit la voie choisie, chacune permet de conclure la balade par un contournement plaisant du beau lac de Saint Ferréol.

La balade en détail

Altitude min/max : 328 m/628 m
Longueur balade : 18 km
Dénivelé cumulé : 530 m
Durée moyenne : 4h30
Télécharger le tracé (.gpx)

La balade du lac de Saint Ferréol au Roc de l’Aze


Articles similaires

La cité épiscopale d’Albi

Cité épiscopale d'Albi

Classée depuis 2010 au patrimoine de l’UNESCO, la cité épiscopale d’Albi est sans aucun doute l’un des plus grands trésors historiques et architecturaux de la région d’Occitanie.

Département : Tarn (81)
Direction : Albi
Départ : parking du Jardin National
Situer sur la carte

Établie sur les bords du Tarn qu’elle domine, la cité épiscopale d’Albi se distingue par la présence imposante de la cathédrale Sainte-Cécile, érigée entre les XIIIe et XVe siècles. L’édifice religieux est unique en son genre, tant par ses dimensions que par son style gothique méridional, entièrement appareillé de briques. Sa silhouette majestueuse est valorisée par l’ensemble qu’elle forme avec le Palais de la Berbie et ses jardins aménagés en balcon au-dessus du Tarn.

Albi et la cathédrale Saint Cécile

Pour découvrir la cité épiscopale d’Albi, la balade suit un tracé reliant les lieux majeurs du patrimoine architectural et muséal local. Le parcours démarre sur la place du Vigan, promenade moderne et cœur d’activité de la ville. Il s’engage ensuite dans les rues anciennes du centre, toutes témoins de leur passé médiéval. Le tracé passe d’abord par devant la Collégiale Saint-Salvi qu’il est intéressant de visiter, en particulier pour son cloître. Puis on parvient assez rapidement sur la grande place Sainte Cécile où s’impose la monumentale architecture de la cathédrale. Franchies les dentelles de pierre qui ornent le baldaquin d’entrée, la nef révèle une richesse architecturale et picturale d’exception. La scène du Jugement dernier est particulièrement célèbre. La poursuite de la visite par le déambulatoire permet d’apprécier l’admirable jubé.

Albi et les musées

En suivant, il est conseillé d’enchaîner sur le palais de la Berbie, ancienne résidence épiscopale située juste derrière. Il abrite le musée Toulouse Lautrec où la visite des collections s’impose. Après avoir apprécié l’œuvre de ce peintre célèbre du XIXe siècle, il ne faut pas manquer de gagner les jardins du palais, étagés en balcons au-dessus du Tarn. Après cette escale paysagère, on quitte ensuite la partie haute de la ville pour traverser le Pont Vieux. On gagne ainsi le quartier ancien situé sur la rive droite du Tarn. On y trouve le musée La Pérouse, autre célébrité locale et navigateur émérite qui naquit à Albi en 1741. Il s’y retrace le récit historique de son expédition autour du monde et l’on peut y voir les vestiges des campagnes de fouilles effectuées sur l’île de Vanikoro où il avait fait naufrage en 1788.

Albi et les bords du Tarn

Quittant le musée, vient le moment de regagner la rive gauche du Tarn en empruntant le monumental Pont-Neuf. Parvenu de l’autre côté l’opportunité se présente de redescendre par un petit chemin vers une promenade aménagée sur les berges du fleuve. Elle offre des vues en contre-plongée sur la remarquable infrastructure du pont tout en profitant d’un tableau imprenable sur les anciens Moulins Albigeois qui dominent l’autre rive. Le chemin remonte ensuite vers la ville haute, par derrière la cathédrale. C’est l’occasion de faire un petit détour par le quartier médiéval du Castelviel où l’on peut admirer les plus anciennes maisons d’Albi. La boucle s’achève au retour en parcourant à nouveau les ruelles pittoresques des vieux quartiers. On débouche au final sur la Scène Nationale, architecture contemporaine méritant le détour pour sa prouesse technologique et sa monumentale résille visant à concilier l’édifice avec le patrimoine classé.

Classements de la Cité Épiscopale d’Albi
○ Patrimoine mondial de l’UNESCO : http://whc.unesco.org/fr/list/1337
○ Grands Sites Midi-Pyrénées

La balade dans la cité épiscopale d’Albi


Articles similaires