Puycelsi et la forêt de Grésigne

Puycelsi

Le village de Puycelsi, au même titre que son voisin Castelnau-de-Montmiral, est une bastide fortifiée qui offre le cadre d’une balade en forêt de Grésigne, agrémentée par le plaisir de déambuler dans une place forte médiévale de renom.

Département : Tarn (81)
Direction : Puycelsi
Départ : parking de l’Office du Tourisme
Situer sur la carte

Au-dessus de la vallée de la Vère se trouve Puycelsi. Le village est immanquable : au détour d’un virage il surgit sur son promontoire, ceinturé par ses remparts du XIIIe siècle et son chemin de ronde. Son nom vient de son implantation : les romains l’avaient nommé podium celsium qui signifie plateforme en hauteur.  Il est classé parmi « Les Plus beaux villages de France » et bénéficie d’un environnement remarquable. Situé en lisière de la forêt de Grésigne, la plus grande de la région, sa silhouette se détache sur le vert profond des reliefs forestiers. De plus, il accueille sur les pentes des collines voisines le Conservatoire Régional d’Espèces Fruitières Anciennes et de Vignes. Trois mille arbres fruitiers agrémentent les faubourgs du village, offrant à ce lieu un écrin singulièrement bucolique.

Pour accéder au site, un parking est aménagé en contrebas de l’Office du Tourisme. De ce point de départ plusieurs balades rayonnent à travers campagne et forêt. L’une d’entre elles permet de gagner le hameau de Mespel. Le sentier traverse en premier lieu les vergers du Conservatoire des espèces fruitières et longe un ancien lavoir. De ce premier passage, la vue sur Puycelsi, que l’on appelle aussi « la forteresse des bois », permet de mesurer la beauté architecturale de la cité médiévale. Le parcours est ensuite balisé : il convient de suivre le fléchage du Sentier de Mespel qui conduit jusqu’au hameau après avoir grimpé sur les premiers contreforts de la forêt de Grésigne. Au terme de l’ascension effectuée sur un petit sentier forestier, on parvient sur un plateau. On y traverse quelques landes avant de rejoindre le petit groupement d’habitation.

Parvenu au hameau, une route goudronnée mène en quelques centaines de mètres jusqu’à la Chapelle Notre-Dame-des-Bois. Ce lieu paisible et hors du temps mérite une halte de quelques instants. L’édifice annonce un point de bifurcation vers une route forestière. On y circule en lacets sur les premières hauteurs de la forêt de Grésigne où dominent les chênes centenaires. Faune et flore sont ici foisonnantes tout autant que discrètes. Après avoir parcouru environ deux kilomètres sur cette route, se présente un sentier sur la droite dont il ne faut pas manquer l’entrée : il inaugure le chemin du retour. Il se faufile à travers bois, enchaînant des séquences forestières variées parfois animées par la présence du ruisseau de l’Audoulou. La déclivité est plutôt descendante et permet de regagner progressivement le point de départ, après avoir baigné dans l’ambiance bucolique des bois qui ceinturent Puycelsi. Parvenu auprès de l’Office du Tourisme, il reste tout loisir de visiter la cité médiévale et de faire une pause panoramique et pittoresque à l’intérieur de son enceinte.

La balade en détail

Altitude min/max : 194 m/352 m
Longueur balade : 8,5 km
Dénivelé cumulé : 360 m
Durée moyenne : 3h
Télécharger le tracé (.gpx)

La balade à Puycelsi


verre de vin À découvrir alentour : les Vignobles du Tarn.


Articles similaires

Castelnau-de-Montmiral

Castelnau-de-Montmiral

Castelnau-de-Montmiral, au même titre que ses voisines Puycelsi, Bruniquel ou Monestiés, est une bastide médiévale qui offre l’occasion d’une balade à la campagne, agrémentée par le plaisir de déambuler dans un patrimoine historique.

Département : Tarn (81)
Direction : Castelnau-de-Montmiral
Départ : parking de la base de loisirs Vère-Grésigne
Situer sur la carte

Castelnau-de-Montmiral est classé parmi « Les plus beaux villages de France ». On ne s’en étonnera pas : situé entre la grande forêt de Grésigne et les vignobles du gaillacois, le village jouit d’un patrimoine historique et d’un environnement naturel très valorisants. Afin de les découvrir, la balade démarre à la base de loisirs Tourisme Vère-Grésigne où il est commode de stationner. Le parcours emprunte de petits chemins agricoles qui traversent un milieu naturel riche en flore locale. La promenade est sans difficulté et on a tout loisir d’apprécier l’environnement campagnard, typique des plaines tarnaises. Durant le trajet on aperçoit régulièrement la silhouette de la bastide qui domine le paysage et dont les détails se révèlent au fur et en mesure que l’on s’en approche.

Pour atteindre Castelnau-de-Montmiral une courte ascension s’impose en empruntant un petit sentier. L’effort est récompensé par l’arrivée dans le village médiéval où il est agréable de flâner entre les maisons de pierre ou à colombages. On ne manquera d’explorer la pittoresque place des Arcades flanquée de son église comme il est de tradition dans une bastide. Du haut des remparts, les vues sur le paysage sont imprenables et la poursuite de la balade débouche sur un panorama en balcon surplombant la plaine. S’ensuit une descente par de petits chemins où l’on trouve au printemps les fameux respounchous, souvent comparés aux asperges sauvages, et les poireaux des vignes.

Après avoir traversé la courte plaine où court le ruisseau de la Vernière, on remonte progressivement vers un circuit en crêtes. Tout au long de cette séquence on peut admirer de larges panoramiques sur la place forte de Castelnau-de-Montmiral, perchée sur l’horizon. On trace ensuite dans de petits bois où dominent les chênes pubescents. Tandis que l’on progresse, l’environnement forestier devient plus dense et croise quelques fermes isolées. C’est dans cet environnement que l’on redescend progressivement vers le point de départ, où l’on retrouve de petits étangs aménagés non dénués de charme.

La balade en détail

Altitude min/max : 158 m/291 m
Longueur balade : 13 km
Dénivelé cumulé : 320 m
Durée moyenne : 3h40
Télécharger le tracé (.gpx)

La balade autour de Castelnau-de-Montmiral


Articles similaires