De Saint-Antonin-Noble-Val à Sainte Sabine

saint-antonin-noble-val

Au départ du remarquable village médiéval de Saint-Antonin-Noble-Val, une balade sur le causse d’Anglars à la découverte d’un milieu naturel protégé.

Département : Tarn-et-Garonne (82)
Direction : Saint-Antonin-Noble-Val
Départ : parking du chemin du Lavoir
Situer sur la carte

Saint-Antonin-Noble-Val est l’un des plus pittoresques villages médiévaux érigés le long des gorges de l’Aveyron. La cité se visite en empruntant le « circuit du patrimoine » équipé d’un balisage qui permet de découvrir chaque point d’intérêt faisant l’authenticité historique du bourg. Cette visite à elle seule mérite le détour tant le lieu garde intacte la mémoire de son histoire. L’implantation du village dans le paysage est elle-même spectaculaire : édifié au bord de l’Aveyron qu’il domine, il est lui-même surplombé par les grandes falaises des Causses.

La boucle qui mène de Saint-Antonin-Noble-Val à Sainte Sabine emprunte un petit sentier qui démarre sur la rive gauche du pont. L’ascension est régulière et se déroule entre des haies de buis centenaires. Elle offre de nombreuses percées sur les vertigineuses falaises qui bordent le chemin. Une fois parvenu en haut du plateau se dévoile alors un large panoramique culminant au-dessus des gorges de l’Aveyron. Le point sommital est d’altitude suffisante pour que s’élancent d’ici les parapentes et les deltaplanes. À partir de là toute la balade se déroule en plateau et le sentier quitte assez rapidement la position dominante pour s’ouvrir sur la campagne des causses.

L’intérêt sur le plateau réside en l’existence du sentier d’interprétation « Lou Finot » qui jalonne le parcours de panneaux illustrés consacrés à la découverte des milieux naturels du Causse d’Anglars. Révélée par les commentaires, toute la diversité du milieu caussenard se dévoile : pelouses sèches, genévriers, buis, orchidées sauvages, chênes pubescents retrouvent ainsi leurs noms. En ces terres pastorales, faune et flore dévoilent une véritable profusion bien préservée par un environnement d’exception, le territoire de Saint-Antonin-Noble-Val se trouvant intégré aux réseaux Natura 2000.

La balade en détail

Altitude min/max : 126m/348m
Longueur balade : 15 km
Dénivelé cumulé : 450 m
Durée moyenne : 4h30
Télécharger le tracé (.gpx)


Articles similaires

La réserve nationale d’Orlu

Réserve Naturelle d'Orlu - Ascou - Ax-les-Thermes

À proximité d’Ax-les-Thermes, la réserve nationale d’Orlu offre aux promeneurs l’un des plus beaux conservatoires de la faune et de la flore pyrénéennes.

Département : Ariège (09)
Direction : Ax-les-Thermes
Départ : parking du Fanguil – réserve d’Orlu
Situer sur la carte

La réserve naturelle d’Orlu se situe au-dessus d’Ax-les-Thermes, juste en dessous de la spectaculaire Dent d’Orlu, sommet culminant à 2222 m et dominant la vallée. Passées les Forges d’Orlu établies 3,5 km en contrebas, l’accès s’effectue par le parking du Fanguil. Un torrent, l’Oriège, borde cet endroit. Il vous accompagnera durant toute la balade une fois passé le pont. L’ascension a lieu sur un chemin pastoral qui alterne passages forestiers et traversées de prairies. En Ariège, celles-ci portent le nom de jasses.

La réserve d’Orlu est un milieu pyrénéen protégé d’une exceptionnelle richesse faunistique et paysagère. Chaque virage, chaque percée sur le paysage, sont en mesure de réserver quelques surprises. Tout le long de la balade les occasions de découvrir la flore des Pyrénées et de rencontrer la vie sauvage sont nombreuses. Il est fréquent d’y côtoyer isards, marmottes, gypaètes, vautours, aigle royal, etc. Sur le plan de la flore, l’ascension de dénivelé progressif conduit à traverser les différents étages de végétation montagnarde, typiques des vallées pyrénéennes. La richesse exceptionnelle de ce conservatoire naturel a conduit au classement Natura 2000 de l’ensemble de la réserve.

La Jasse d’en Gaudu, vaste prairie que l’on atteint après environ une heure de balade, est particulièrement attractive. La rencontre avec les marmottes y est immanquable. Et si votre regard est suffisamment aiguisé, vous pourriez apercevoir quelques isards pâturant sur les prairies d’altitude qui dominent le site. Parvenus à cet endroit, vous pouvez pousser plus loin en fond de vallée où se présente un sentier plus étroit et plus abrupt serpentant dans la forêt. Si vous souhaitez prolonger la balade par une véritable randonnée, celui-ci vous conduira au Refuge d’en Beys situé à 1970 m d’altitude.

La balade en détail

Altitude min/max : 1145 m/1500 m
Longueur balade : 12 km
Dénivelé cumulé : 730 m
Durée moyenne : 5 heures

logo randonneurVoir le parcours sur la carte

Articles similaires

La Plage des Coussoules

Leucate - Plage des Coussoules

Aux abords de Leucate se trouve un territoire sauvage préservé entre la mer et les étangs : la plage des Coussoules, parenthèse naturelle d’exception sur la côte méditerranéenne.

Département : Aude (11)
Direction : Leucate
Départ : parking des Coussoules-Basses
Situer sur la carte

S’étirant sur une longueur de 8 km sertie entre la mer et l’étang de la Palme, la plage des Coussoules est classée parmi les plus belles plages de France. Et si elle est un lieu de prédilection de notre Occitanie Secrète, c’est parce que l’accès ne se dit que de bouche à oreille et que la nature s’y trouve particulièrement préservée, avec la recommandation de surtout la respecter. Elle est aussi une exception dans cette région aux rivages bien fréquentés : ici la nature sauvage est conservée intacte.

L’accès depuis le parking des Coussoules-Basses donne d’entrée le ton. Une fois traversées les haies de tamaris, puis parcourue une étroite langue de sable, se présente le grau de La Franqui. Cette petite langue d’eau salée de faible profondeur, bornée par les prairies de salicornes, se franchit à pieds nus pour accéder à la plage. Après cette immersion dans le paysage lagunaire se présente ensuite la vaste étendue de sable. Prise entre les silhouettes lointaines des falaises de Leucate au sud et de Port la Nouvelle au nord, la plage des Coussoules s’ouvre à une libre déambulation. L’invitation à la balade est irrésistible le long de ce littoral qu’animent avec fantaisie les silhouettes sculpturales des bois flottés que la mer a déposés ici au fil du temps et de ses humeurs.

On croise à cet endroit d’habituels chars à voile tandis qu’évoluent dans le ciel les formes colorées des cerfs-volants au bout desquels glissent sur la mer les kitesurfeurs. L’atmosphère est livrée aux faveurs du vent, cette côte se trouvant régulièrement exposée aux effets de la brise marine qui a aussi la vertu d’y rendre les ardeurs du soleil plus supportables en plein été. Parenthèse hors du temps, dérogeant par sa puissance intacte à l’image des plages trop fréquentées de la Méditerranée, la plage des Coussoules est un lieu d’exception : classé Natura 2000, protégé par son appartenance au Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée et implanté sur une zone de baignade labellisée par un double pavillon bleu, témoignant de l’exceptionnelle qualité de ses zones naturelles.

À découvrir également